Test aspirateur robot Roborock Q7 Max+ : un représentant milieu de gamme complet et disponible.

Test aspirateur robot Roborock Q7 Max+ : un représentant milieu de gamme complet et disponible.

Dernier né des robots aspirateurs Roborock, le Q7 Max quitte l’innovation de la série S pour se concentrer sur l’essentiel et affiche un prix plus raisonnable mais assez élevé. C’est d’autant plus vrai dans sa version à décharge automatique : Q7 Max+.

Roborock ajoutera une nouvelle palette à son catalogue en 2022. Marqué de la lettre Q, il se situe entre les séries E et S (dont fait partie le S7 MaxV Ultra) et se compose actuellement de deux modèles, dont le Q7 Max+ est le plus cher. Elle a été délivrée au prix de 649 €, et elle se distingue par une borne de recharge, qui assure également la vidange du collecteur. Les deux modèles sont identiques et combinent différents capteurs, dont le LiDAR (télémètre laser) pour la cartographie et la navigation, le système d’aspiration annoncé d’une puissance de 4200 Pa, ainsi qu’une vadrouille.

Commodité d’emploi

Commodité d'emploi

Le Q7 Max + est similaire à de nombreux autres modèles non-E-Series du catalogue Roborock – ces derniers modèles n’ont pas de télémètre laser. On en trouve un sur ce modèle. Voir l’article : Black Friday Amazon : économisez 104 € sur l’aspirateur robot iRobot Roomba 971. Ce télémètre est légèrement avancé par rapport au centre de la coque, qui s’élève de près de 2 cm au-dessus (la hauteur totale du robot atteint 9,6 cm), permet une cartographie des différentes pièces de la maison et fonctionne avec différents capteurs présents sur le tour. et le dessous du robot pour se déplacer sans (trop) trop de peine.

Cependant, le système n’est pas aussi sophistiqué que le système S7 MaxV Ultra, qui en plus du télémètre et des capteurs comprend une caméra montée à l’avant, qui non seulement détecte mais détecte également certains obstacles. Une fonctionnalité que l’on retrouve également sur le Roomba j7+ et le JetBot AI.

En plus du télémètre, quelques boutons sont situés sur le dessus du Q7 Max+ pour accéder à ses fonctions principales sans passer par l’appli (nettoyage, retour à la base, etc.). Roborock vous permet également de les verrouiller pour empêcher un enfant ou un animal de les activer accidentellement. D’autre part, l’aspect de la poignée permet le soulèvement de la partie arrière de la coque pour accéder au collecteur, ici en combinaison avec le réservoir d’eau prévu pour la fonction lavage.

Roborock précise que la combinaison des deux éléments lui a notamment permis d’augmenter leur capacité, ce qui semble être particulièrement vrai du réservoir d’eau. Celui-ci peut contenir 350 ml, contre 300 ml en S7. Le bac à poussière a une capacité de 470 ml contre 400 ml pour le S7 Max V Ultra, mais c’est la même chose pour le S7.

Quoi qu’il en soit, c’est relativement confortable, d’autant plus que la vidange automatique du Q7 Max + élimine en fait le besoin de torturer avec une poubelle. Le deuxième argument de Roborock tombe également parce qu’il n’implique qu’un seul élément dans l’exécution de la vidange et du remplissage. Nous pouvons certainement l’entendre pour le Q7 Max sans base d’aspiration, mais nous préférerions voir un système d’amortisseur entrer qui empêche les débris de s’échapper du bac à poussière lorsqu’ils sont manipulés sans trop de précaution.

Sur le dessous du Q7 Max + se trouvent deux brosses remarquables. Le principal, au milieu, est un rouleau en caoutchouc qui tourne pour entraîner la saleté dans la bouche d’aspiration. Il y a aussi une petite brosse en caoutchouc, mais en forme d’étoile, qui se tourne sur le côté et plie ainsi les déchets vers le milieu. Un chiffon peut être ajouté à l’arrière, mais son support ne vibre pas comme sur les S7 et S7 Max V. Le sol ne frotte qu’à vitesse robotique, il ne faut donc pas s’attendre à des miracles sur les taches tenaces, même si le constructeur annonce une pression constante. de 300 g au sol.

Le Q7 Max + est équipé d’une station de charge, qui fonctionne également pour vider le collecteur. Pour ce faire, il comprend une rampe qui aspire les déchets et les saletés pour les faire entrer dans un sac qui est placé dans la partie supérieure de la station. Le couvercle permet un accès facile à ce sac d’une capacité de 2,5 L. Roborock affirme qu’il peut retenir suffisamment de saleté pour qu’il n’ait besoin d’être remplacé qu’une fois toutes les sept semaines.

De ce fait, cette borne est bien plus imposante qu’une simple borne de recharge. Sa hauteur de plus de 40 cm empêchera l’aspirateur de se cacher sous les meubles lorsqu’il n’est pas utilisé.

Connectivité et application

Le Q7 Max+ se connecte en wifi via l’application Roborock, qui permet ensuite le contrôle à distance. La connexion s’est bien déroulée de notre côté et il y a de nombreuses fonctionnalités, à commencer par plus de puissance d’aspiration et de débit d’eau. L’application vous permet de surveiller le mouvement du robot pendant le nettoyage, et si la carte n’est pas déjà enregistrée, suivez sa création et enregistrez-la à la fin. Lire aussi : Ecovacs Deebot X1 : le futur du nettoyage est là !. Plusieurs cartes peuvent être enregistrées pour différents étages selon les besoins. Le Q7 Max + est très précis dans sa localisation, et les cartes sont faciles à lire et à modifier.

Les pièces peuvent être séparées et jointes si la découpe ne correspond pas. Roborock vous permet d’ajouter une variété de sols pour personnaliser le nettoyage, ainsi que des meubles de choix, mais assez basiques. De plus, les utilisateurs pourront créer des murs virtuels, des zones restreintes et d’autres surfaces qui ne peuvent pas être effacées une fois le tissu installé, par exemple sur le site du tapis. Sachez aussi que l’aspirateur peut reconnaître les tapis et augmenter sa puissance d’aspiration en les traversant.

Une fois la carte terminée, Q7 Max + peut être envoyé pour nettoyer une zone ou une pièce spécifique. Il est également possible de choisir l’ordre des pièces et les réglages pour chacune en cas de nettoyage complet. L’application Roborock propose également une planification du nettoyage ainsi que des emplacements de fixation pour le mode Ne pas déranger, par exemple, pour empêcher l’aspirateur de continuer à nettoyer au milieu de la nuit lorsqu’il n’a pas assez de batterie pour terminer le cycle.

Enfin, des commandes manuelles et divers réglages de décharge automatique sont disponibles. Le kit surveille le système de notification. Bref, une application très complète, mais à la fois réactive et agréable à utiliser.

L'aspirateur robot Dyson voit son prix baisser de 300 €, rien qu'à cause des soldes
A voir aussi :
Vendre Dyson, c’est l’occasion d’anticiper un peu ses achats sur l’année en…

Entretien

Entretien

La station de déchargement automatique qui accompagne le Q7 Max+ facilite grandement son entretien, car elle évite de vider manuellement le collecteur du robot. Il ralentit également le colmatage du filtre intégré audit collecteur. Lire aussi : Meilleures offres d’aspirateurs pour l’anniversaire d’AliExpress. Après avoir aspiré 20 g de cacao du robot et l’avoir envoyé vider par le bas, nous n’avons jamais trouvé plus de 0,2 g dans le filtre, quelle que soit la puissance choisie (trois sont disponibles). Il peut encore être utile de l’inspecter occasionnellement et de le rincer à l’eau, et il convient surtout de mentionner que le cacao était situé sur la rampe de la station, autour de l’embouchure de la station.aspiration.

Par conséquent, il peut être nécessaire de le nettoyer de temps en temps, en plus de remplacer le sac plein, ce qui, selon Roborock, est censé se produire plus ou moins toutes les sept semaines. Deux sont garantis, donc d’autres devront être obtenus. Nous préférerions que Roborock puisse choisir d’utiliser ou non des sacs comme le Dock à vidage automatique sur les S7 et S7 Max V.

Pour en revenir au robot, vous devrez également nettoyer le chiffon lorsque vous l’utiliserez et vous assurer que ses différents capteurs restent propres. Les pinceaux peuvent également être nettoyés. Il n’est pas rare de trouver des poils enroulés autour de la brosse latérale, un problème que nous n’avons pas rencontré avec la brosse principale, qui s’éloigne facilement de son logement. Roborock vous recommande également de le changer toutes les 300 heures d’utilisation dans l’application, qui comprend de nombreux autres conseils dans la section Maintenance.

Cet aspirateur, concurrent direct de Dyson, a un prix fou pour le week-end
Ceci pourrez vous intéresser :
La rédaction d’Europe 1 n’a pas été impliquée dans la réalisation de…

Système de navigation

Système de navigation

S’il ne propose pas le système de navigation le plus abouti du marché ni même du catalogue Roborock, le Q7 Max+ peut compter sur un télémètre laser et divers capteurs de mouvement et éviter de nombreux écueils dans nos maisons.

Lors de nos tests, le Q7 Max+ s’est plutôt bien comporté. Il continue toujours de la même façon, en commençant par faire le tour des pièces puis en zigzaguant à l’intérieur. Il peut aussi découper les morceaux en plusieurs zones lorsqu’ils sont trop gros, mais ensuite suivre la même logique pour les nettoyer sans jamais que ses pinceaux s’emmêlent en passant d’une zone à l’autre.

Le Q7 Max+ est également méthodique, lorsqu’il rencontre des meubles ou de gros obstacles, il ralentit pour les contourner avec précaution avant de poursuivre sa route. Les petits obstacles – ou du moins ceux en dessous de la portée du télémètre – risquent de basculer s’ils ne sont pas assez lourds pour déclencher les capteurs de pression du pare-chocs, ou les avaler et les tirer. Ce sont des câbles, par exemple.

Dès lors, mieux vaut économiser un minimum avant de nettoyer pour éviter que le Q7 Max+ ne se retrouve bloqué, même s’il faut avouer qu’il a rarement appelé à l’aide lors de nos tests.

Il a également prouvé qu’il était capable de franchir les pieds des chaises et des seuils sans problème majeur, ce qui ne l’empêche pas de rater quelques salissures, par exemple sous les rideaux. Lorsque nous l’observons devant ceux de notre laboratoire, nous voyons qu’il se déplace en arc de cercle, donc la zone est mal nettoyée. Malgré la brosse latérale, le Q7 Max+ essaie également de balayer la saleté le long des bases et surtout autour des coins.

Lors de notre test de navigation, le nouvel aspirateur Roborock a pu collecter 80% de la saleté dispersée dans notre laboratoire.

Le meilleur aspirateur pour poils d'animaux 2022
Sur le même sujet :
Cet article sera automatiquement traduit de la langue d’origine dans votre langue.…

Aspiration

Aspiration

Le Q7 Max+ fait partie des aspirateurs robots les plus puissants de Roborock sur le papier, comme en témoignent nos tests d’aspiration. Sur une surface dure, il a pu ramasser 92% des déchets éparpillés sur notre zone de test et 94% avec une puissance maximale en mode normal. Ces taux passent à 94 et 97% sur nos moquettes fines et à 82 et 80% sur nos moquettes à poils longs.

Il fonctionne donc légèrement moins bien sur cette surface arrière, mais gardez à l’esprit que les aspirateurs robots restent les plus difficiles à nettoyer. Seuls quelques modèles atteignent plus de 90 %, comme le Roomba S9+ et le Rowenta Xplorer-95. Le S7 Max V ne s’en sortait pas mieux sur cette base, mais sur les autres il était un peu plus « volumineux ». Étonnamment, le S7 s’est montré meilleur sur toutes les surfaces, sans doute en raison de sa vitesse plus lente et de sa capacité d’aspiration plus faible, puisqu’il a fallu 5 à 7 minutes pour traverser notre zone de test, contre moins de 4 minutes pour le Q7 Max+. Pour une meilleure efficacité on peut lui demander deux ou trois passages.

Autonomie

Autonomie

Sans être particulièrement solide, le nouveau robot Roborock a aspiré pendant 3 heures 18 minutes à puissance normale lors de notre test. De belles performances puisqu’il dépasse les 3 heures annoncées par le constructeur, qui plus est en mode silencieux. Bien sûr, la puissance d’aspiration maximale décharge la batterie Q7 Max + de 527 mAh beaucoup plus rapidement. Alors après 1 h 24 il a pris la route de sa station. A noter que 19% de la batterie est réservée à ce retour et qu’il faut compter 4h20 pour la recharger complètement. En fonction de la surface restant à nettoyer, le Q7 Max+ peut continuer à fonctionner avant d’être totalement chargé s’il a été découpé dans ses rails.

Bruit

Le Q7 Max+ n’est certainement pas l’aspirateur robot le plus discret de notre comparatif. Si l’aspiration est assez silencieuse à puissance normale, se déplacer augmente le niveau sonore à 59 dB(A), alors que notre sonomètre n’affiche que 54 dB(A) lorsqu’il reste en place. À la puissance maximale, 64 dB (A) ont été mesurés. Dans tous les cas, mieux vaut donc faire fonctionner le Q7 Max+ à distance, car on sait que la vidange automatique fait grimper les décibels à 71 sur notre sonomètre.

Points forts

Vidange automatique.

Cartographie précise.

Nombreuses options de programmation.

Efficace sur tous les types de sol.

Points faibles

Serpillière pas très intéressante.

Vidange automatique pas toujours très propre.

Petits obstacles non repérés.

Plutôt bruyant.

Conclusion

Comment fonctionne l’évaluation ?

La série Roborock Q est proposée avec un ambassadeur Q7 Max + sélectionné. Son système de navigation, hérité de la S-Series, la plus haute classe du constructeur, atteint une nouvelle fois ses limites, permettant à ce nouvel aspirateur robot de se déplacer méthodiquement, tout en offrant à l’utilisateur de nombreuses options de programmation. Le Q7 Max+ peut aussi aspirer sur tous types de surfaces, et sa station de vidange automatique apporte un réel confort au quotidien. On veillera tout de même à ne pas laisser trop de choses par terre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *