Test du Proscenic P11 Smart : un outil de nettoyage pour les besoins ponctuels

Test du Proscenic P11 Smart : un outil de nettoyage pour les besoins ponctuels

Le Taïwanais Proscenic s’est fait une spécialité des aspirateurs balais au format balai d’entrée de gamme. Le P11 Smart fait partie de cette gamme, mais la possibilité de le connecter à un smartphone lui donne une touche de modernité.

Le Proscenic P11 a un petit air de déjà vu. Très similaire au P11 classique, il s’en différencie par sa connectivité à un smartphone. Lancé à 240 €, il avoisine déjà les 190 €, et pour ce prix vous avez un aspirateur balai sans sac, qui utilise la filtration cyclonique pour séparer l’air des poussières, quand des modèles plus sophistiqués et plus chers sont équipés de la filtration multi-cyclonique.

Selon la fiche technique, sa batterie Li-ion amovible lui confère 60 minutes d’autonomie à puissance minimale et sans électrobrosse branchée, ce qui devrait être largement suffisant pour remplir son collecteur de 0,65 litre de déchets divers et variés.

Commodité d’emploi

Commodité d'emploi

Comme ses prédécesseurs, le Proscenic P11 Smart adopte un format balai, désormais largement utilisé dans le monde des aspirateurs balais. Pour rappel, le bloc principal qui regroupe les éléments lourds (le moteur, le bloc de filtration et le collecteur) est situé près du poignet de l’utilisateur qui le manipule sans trop d’effort musculaire. Sur le même sujet : Fatigué de faire ses devoirs ? Profitez de l’offre de l’aspirateur robot iRobot i7156. Vous pouvez également fixer ou détacher le tube d’aspiration et divers accessoires pour aspirer le dessus des étagères, le dos des canapés ou le sol, bien sûr.

Kevin met en avant le Proscenic P11 Smart.

Kevin met en avant le Proscenic P11 Smart.

Ce type d’appareil est généralement assez léger et le P11 Smart ne déroge pas à cette règle. En mode portable, son poids atteint 1,72 kg, et bien qu’il soit un peu plus lourd que la moyenne des autres aspirateurs balais de notre comparatif, il reste facile à soulever et à diriger dans tous les sens. . Bien sûr, il devient plus lourd lorsque vous connectez le tube à vide et la tête à 2,67 kg, mais la majeure partie du poids repose sur le sol. Mieux encore, les joints de culasse de l’aspirateur P11 Smart sont suffisamment flexibles pour éviter de déraper même dans les virages les plus serrés.

Comme pour de nombreux aspirateurs-balais, le Proscenic P11 Smart a besoin d’une base murale pour le stockage. Idéalement donc, il faut retirer la perceuse pour installer cette base qui sert aussi à la recharge grâce aux connecteurs électriques. Bon point, cette opération n’est pas forcément incontournable puisque la batterie amovible est équipée d’une prise femelle dans laquelle brancher le transformateur. En revanche, il est impossible d’effectuer l’opération si la batterie est insérée dans l’appareil, car alors la prise est inaccessible.

Nous avons rapidement maîtrisé le Proscenic P11. Comme dans de nombreux cas, l’aspiration démarre après que vous ayez appuyé une première fois sur la gâchette et ici il ne s’agit pas d’aspiration fractionnée, une méthode qui permet de rallonger un peu l’autonomie. Vous pouvez changer le mode d’aspiration (Eco, Auto, Max) en appuyant sur le bouton du capteur dédié à l’arrière de l’appareil. En mode Auto, l’aspirateur adapte lui-même la puissance du flux d’air au type de sol sur lequel passe la tête d’aspiration. En fait, ce système appelé VBoost fonctionne plutôt bien et on sent bien un changement de régime moteur. Il faut également garder à l’esprit qu’avant d’éteindre l’aspirateur balai, celui-ci fonctionne quelques instants à capacité maximale pour enlever les débris qui auraient pu se coincer dans le circuit d’aspiration. Cela peut vous surprendre les premières fois.

Malheureusement, ce petit coup de pouce ultime ne peut rien contre l’un des problèmes récurrents des aspirateurs-balais Proscenic : la languette anti-reflux reste inefficace. Cela se remarque surtout en fin d’aspiration, lorsque l’air ne circule plus et que vous déplacez l’aspirateur balai pour le poser sur son socle par exemple. Dans notre cas, les grains de riz tombaient au sol presque après chaque utilisation ; rien de plus désagréable que de passer l’aspirateur pour voir la saleté se répandre sur le sol dans la seconde qui suit.

Comme son nom l’indique, le P11 Smart est un aspirateur-balai connecté. Bon point, l’appairage Bluetooth avec le smartphone de l’utilisateur ne pose aucun problème. Cependant, les fonctionnalités de l’application sont très pauvres et il faut se contenter d’un suivi de la maison avec le temps passé et la puissance consommée, ainsi qu’un compteur d’usure des filtres. C’est un peu bon marché et ne vaut clairement pas la peine de télécharger l’application et de connecter l’appareil à notre avis.

Un ensemble d’accessoires de base mais complet.

Un ensemble d’accessoires de base mais complet.

Les accessoires fournis par Proscenic avec le P11 Smart ne sont pas aussi nombreux que ceux présents dans la boîte du Tineco Pure S12 Pro Ex par exemple, mais ils sont largement suffisants pour une utilisation normale. Nous avons une buse longue, une mini brosse et une mini brosse électrique pour canapés ou matelas.

Test du robot aspirateur Neato D9 : une grosse D-ception
Sur le même sujet :
Neato fait évoluer sa gamme d’aspirateurs robots et propose une nouvelle version…

Aspiration

Aspiration

Le Proscenic P11 Smart fait son travail avec sérieux, mais sans brio particulier. A voir aussi : Yeedi Vac 2 : Aspirateur robot pas cher conçu pour éviter tous les obstacles.

Sur les moquettes à poils longs, il ramasse 89 % de la saleté en mode automatique. On obtient un meilleur résultat en activant le mode Max avec un taux d’efficacité de 95%, ce qui est très acceptable, même si de nombreux appareils réalisent un score parfait dans cette configuration.

Sur les moquettes fines, la brosse a tendance à repousser les débris lorsque vous tirez le P11 Smart vers vous. Cela explique pourquoi seulement 95% du riz que nous épandons est récolté en 30 secondes (et 100% en une minute). Grâce au flux d’air plus puissant, seulement 3 % des débris restent sur le sol après 30 secondes de nettoyage à puissance maximale. Mais de nombreux aspirateurs-balais laissent un sol impeccable dans le même laps de temps lorsqu’ils sont également utilisés en mode Max.

Sur sol dur, le même phénomène de rejet des débris se produit à l’arrière de la brosse. Forcément, les résultats s’en ressentent et le taux d’efficacité du P11 Smart en 30 secondes atteint 98% en mode Auto et 99% en mode Max. Là encore, il n’est pas rare de voir la concurrence faire mieux.

Roborock S7 : aspirateur robot en super promo pendant quelques heures
Voir l’article :
Quel est le meilleur aspirateur iRobot Roomba ? iRobot Roomba 981 :…

Entretien

Entretien

Malgré le placement horizontal du conteneur à déchets, pour vider le P11, il n’est pas nécessaire de le retirer de l’unité principale. Il est tout à fait possible de poursuivre l’opération en laissant le plateau en place, ce qui est rarement le cas dans ce type de montage. Lire aussi : 30 Meilleur test de buse d’aspirateur en 2022 : après avoir recherché des options. Malheureusement, Proscenic n’a pas jugé bon d’ajouter un bouton pour libérer le fond articulé, et il est donc maintenu en place par une pièce en plastique qui doit être actionnée avec les doigts. On les a connus plus simples et surtout plus hygiéniques.

La filtration cyclonique du P11 Smart ne fait pas de miracles et ne sépare pas complètement l’air des poussières fines. En effet, après avoir avalé 20 grammes de chocolat en poudre avec un aspirateur, nous avons pesé la mousse et les filtres HEPA. Le premier pesait 0,023 gramme et le second 0,049 gramme (pesé sur une balance de précision) alors que certains concurrents faisaient preuve d’une filtration parfaite. N’oubliez pas de nettoyer régulièrement la mousse et les filtres HEPA pour éviter que les pores ne se bouchent et n’affectent la capacité d’aspiration.

Le P11 entièrement démonté pour maintenance.

Le P11 entièrement démonté pour maintenance.

Heureusement, le système de filtration est très facile à retirer. Les filtres sont contenus dans le conteneur à déchets, il doit donc être retiré de l’unité principale avant un entretien approfondi. Ensuite, on peut retirer la partie qui abrite le filtre en mousse et le filtre HEPA, puis on retire les éléments de filtration monocycloniques pour les faire passer dans l’eau propre, ainsi que le bac à déchets.

La brosse est maintenue en place par un morceau de plastique fixé à l’extrémité gauche de la tête d’aspiration. Aucun outil n’est nécessaire pour l’enlever pour enlever les poils et les cheveux longs qui ne cessent de s’emmêler et qui se remettent aussi facilement qu’ils ont été enlevés.

Les Numériques accueillent l'aspirateur robot Roidmi Eva dans son laboratoire !
A voir aussi :
Nous vous l’avons présenté en mars dernier. Le Roidmi Eva est maintenant…

Autonomie

Autonomie

Le Proscenic P11 est loin d’être un coureur de marathon. Il s’épuise complètement en moins de 30 minutes lorsqu’il est utilisé en mode automatique (28 min 30 s exactement). Comme prévu, il dure encore moins en mode max, s’arrêtant au bout de 13min 45s cette fois. Et pourtant, bref, il n’est pas si mal comparé à de nombreux autres aspirateurs balais de notre comparatif qui ne dépassent pas les 10 minutes d’autonomie ainsi régulées.

Le niveau d’autonomie est indiqué sur l’écran de contrôle par trois barres verticales, très imprécises.

Le niveau d’autonomie est indiqué sur l’écran de contrôle par trois barres verticales, très imprécises.

Pour être tout à fait complet à ce sujet, il faut préciser qu’une recharge complète prend un peu plus de 2 heures (128 minutes très précisément).

Bruit

Bruit

Le niveau sonore du Proscenic P11 Smart en mode Auto atteint 67 dB(A), ce qui, sans être douloureux, est assez gênant. Lorsque vous activez le mode Max, il doit cette fois supporter 74 dB(A). Heureusement, le bruit est assez étouffé et on évite les aigus désagréables de certains aspirateurs Dyson.

Points forts

Simple à utiliser.

Fonction Vboost efficace.

Bonnes performances d’aspiration générales.

Points faibles

Languette anti-reflux mal pensée.

Application anecdotique.

S’essouffle rapidement.

Conclusion

Comment fonctionne la notation ?

Le Proscenic P11 n’est pas un aspirateur balai parfait, en grande partie à cause de ce clapet anti-retour inefficace. On peut aussi lui reprocher son manque d’ambition en matière de connectivité à un smartphone et une autonomie un peu limitée à notre goût. Cependant, tout n’est pas à jeter et il vous servira pour des besoins spécifiques, comme un aspirateur secondaire au dernier étage, par exemple.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.